match-2.jpg

32e de finale de la coupe du Sénégal – Le minimum syndical (DSC 1-0 ASC Diamono)

A l’occasion de ces 32e de finale de la coupe du Sénégal, l’AS Dakar Sacré-Coeur se déplaçait au stade Alassane Djigo de Pikine ce Mardi 19 Mars 2013 pour y affronter les fatickois de l’ASC Diamono. Au final, victoire des « jaunes et verts » sur la plus petite des marges (1-0) suite à  un but encaissé par les joueurs de la région du Sine dès les premières minutes du match.


match-2.jpg
4 ! C’est le principal chiffre à  retenir, car après autant de matches joués toutes compétitions confondues, DSC s’en est toujours sorti vainqueur, comme ce soir face à  des fatickois très en jambes.

Dès les premières minutes du match, Moussa Koné, bien servi dans la profondeur par Pape Assane Diallo, se dirige droit au but et d’un plat du pied, place le ballon au fond des filets (5e).

Une possession de balle que les joueurs de Bruno Ferry vont tenter d’exploiter sans succès malgré quelques occasions manquées. Les « rouges et blancs » de l’ASC Diamono vont plusieurs fois à  leur tour tenter d’inquiéter la défense adverse et s’emploient même à  un jeu dangereux qui verra le gardien de but de DSC, Oumar Bâ aller…au choc ! Plus de peur que de mal, malgré quelques séquelles pour le N° 16 de DSC tout au long du match.

Jeu rythmé et très équilibré, ce sont malgré tout les sociétaires de la maison verte qui se montrent les plus dangereux.

A la 25e minute de jeu, suite à  un débordement de Richard Sagna sur le côté gauche qui centre en retrait, aucun des deux attaquants en pointe ne parvient à  dévier le ballon.

Avant le terme de la première période, les fatickois tenteront de balancer le ballon dans la zone défensive laissée grande ouverte par les défenseurs de DSC, qui en fait ont plusieurs fois joué le piège du hors-jeu. Un gros risque !

Au retour des vestiaires, après quelques retouches de part et d’autre, les joueurs du club de la SICAP, qui n’ont pas toujours été exempts de tout reproche, ont conservé leur avantage et fait tourné le ballon. Les entrées de Mamadou Diallo à  la 60e minute de jeu à  la place de Richard Sagna, et de Malick Max Niang à  la place d’Assane Mbodj-visiblement touché suite à  un tacle très appuyé d’un joueur adverse ayant valu un carton rouge-apporteront un peu plus de percussions sur les ailes.

Un résultat suffisant et qui permet aux « jaunes et verts » de se qualifier pour les 16e de finale de la coupe du Sénégal et d’être en course sur trois tableaux différents. Un parcours déjà  digne d’un champion !